Le 25 janvier 2006, j’adresse à l’ensemble des médias un mailing dénonçant la corruption des juges de Nantes et Rennes. Pas un ne répond ! Même pas ces journaux contestataires ou satiriques comme le Canard Enchaîné, Libération ou Minute ! Le 15 septembre 2006, j’adresse un deuxième mailing, incorporant les derniers évènements. J’écris également au député Arnaud Montebourg, bien connu aujourd’hui. Il avait lancé sa carrière en dénonçant la corruption des tribunaux de commerce… C’est LA personne qui peut comprendre immédiatement mon problème. Mais ce pseudo « Monsieur Propre » est un « Monsieur Sale »… Il ne se donne même pas la peine de me répondre. Il fait partie de ces élus peu honnêtes qui démarrent leur carrière sur un thème « porteur », pour se faire connaître – ici un sujet de corruption croustillant – puis qui l’abandonnent leur réputation une fois faite, laissant sur le carreau tous ceux qui comptaient sur lui…

En France, nous avons 5 pouvoirs :

  • 1er pouvoir : le gouvernement
  • 2ème pouvoir : le législateur (le Parlement)
  • 3ème pouvoir : les juges
  • 4ème pouvoir : la presse, les médias
  • 5ème pouvoir : Internet (le seul réellement libre)…

Eh bien, vous savez maintenant que quatre sur cinq sont au service des mêmes…

 Montebourg, un député « propre » …mais sans scrupules

Même les émissions de télévisions du genre « droit de savoir, « droit de réponse », etc. refuseront de me répondre. Seul le journaliste Nicolas de La Casinière répondra courageusement présent par deux fois dans sa Lettre à Lulu. Mais… sa volonté d’informer sur ce que les autres médias cachent ne lui a pas réussi, comme de bien entendu. Les caciques locaux ont réussi à l’atteindre, au travers-même de l’institution qui aurait du le protéger contre vents et marées : son employeur le groupe de presse Ouest France, qui l’a viré pour faute grave sans pouvoir justifier la faute ! La faute grave permet de ne verser aucune des indemnités légales au salarié, donc de le priver de ressources pour se défendre au moment où on le met dehors. Ca me rappelle quelque chose… Et où se trouve le siège de Ouest France à votre avis ? A Rennes ! Vous savez ? Là où il y a un vivier de juges si honnêtes… C’est le patron de Ouest France, le bien connu François-Régis Hutin, patron « chrétien » affiché (lui aussi…), qui a lui-même réclamé ce licenciement sans raison. Il doit avoir plus de copains du côté des fonctionnaires corrompus de l’Ouest que de lecteurs ! Voilà pourquoi il nous faut des La Casinière, les seuls à avoir le courage de signaler les turpitudes locales pour qu’elles aient une chance de cesser !

En France, il faut bien constater que les médias reculent tous devant le pouvoir de la caste dominante et se gardent bien de dénoncer sa corruption. Nicolas de La Casinière me confiait que sa Lettre à Lulu n’était tolérée que parce qu’il veillait constamment à la présenter comme « satirique », employant un ton rigolo. S’il se contentait d’exposer sérieusement les faits et de dénoncer la corruption nantaise avec sobriété, le choc de telles révélations serait tel qu’il se retrouverait rapidement à la morgue…

Le fameux « 4ème pouvoir » est un leurre ! Encore une preuve irréfutable que nous ne vivons pas en démocratie ! Les français sont des lésés (avec un grand « b ») !

Face à ce silence opaque, il ne me reste plus qu’à écrire le livre que d’autres n’osent pas écrire…

 Même le Canard Enchaîné, qui se glorifie de passer son temps à attaquer le pouvoir, préfère se taire devant mon histoire…

Même les relances par fax restent lettre morte… Même Libération se tait…

 

Publicités